Les erreurs à ne pas faire pour éviter l'arnaque au chèque de banque

Les erreurs à ne pas faire pour éviter l’arnaque au chèque de banque

par | 7 Août 2017 | guide du crédit |

Souvent exigé lors de la vente d’un achat important, le chèque de banque est un moyen de paiement facilement falsifiable. Il est nécessaire de savoir reconnaître un faux chèque pour éviter de se faire arnaquer. Découvrez tous les conseils nécessaires pour être certain de ne pas tomber dans le panneau.

À quoi sert un chèque de banque ?

Un paiement sécurisé

Avec (un vrai) chèque de banque, un vendeur est garanti que l’acheteur dispose bien de l’argent nécessaire sur son compte en banque. Entre autre, il est assuré du bon encaissement de la somme, contrairement lors d’un paiement par chèque traditionnel…

Utilisé pour les ventes entre particuliers

Les particuliers utilisent souvent le chèque de banque pour régler des ventes entre eux (une voiture ou une moto par exemple). Ce moyen de paiement peut même être exigé par le vendeur qui veut s’assurer que l’acheteur ait bien la somme disponible sur son compte. Oui mais faut-il encore que le chèque ne soit pas falsifié ! En effet, facilement détourné et falsifié, le chèque de banque est souvent utilisé par les escrocs pour arnaquer autrui.

Les caractéristiques d’un vrai chèque de banque

Pour reconnaître un faux chèque de banque, il est important de connaître les caractéristiques d’un vrai chèque de banque, c’est-à-dire d’un chèque qui n’a pas été falsifié. Ce qui le caractérise :

  • Chèque uniquement émis par une banque
  • Obtention dans un délai de 48h après commande
  • Obligation de justifier la nature de l’achat

Ne vous faites plus arnaquer, suivez le guide !

reconnaitre un cheque de banque

  • Faites votre vente un jour de semaine quand les banques sont ouvertes. Vous pourrez aller vérifier la validité du chèque auprès de votre conseiller bancaire.
  • Si l’acheteur vous propose d’appeler sa banque pour vous garantir de sa bonne foi, cherchez vous même le numéro de téléphone sur Internet ou dans un annuaire plutôt que de saisir le numéro qu’il vous donne : si votre acheteur cherche à vous arnaquer, il vous donnera un faux numéro et aura un complice au bout du fil qui se fera passer pour un employé de sa banque.
  • Demandez la pièce d’identité de votre acheteur. Prenez la en photo si besoin.
  • Analysez bien le chèque en contrejour. Vous devez voir apparaître en filigrane deux vagues en haut et bas de part et d’autre du chèque ainsi que la mention « Chèque de banque » au milieu du dos. Ce filigrane instauré par la Banque de France est le même pour toutes les banques. Ratures, tâches, écritures différentes, dégradés de couleurs doivent vous alerter.
  • Vérifiez la date du chèque qui est obligatoirement inscrite. Celle-ci doit être inférieure à 1 an et 8 jours.
  • Le montant du chèque doit être mentionné en chiffres et en lettres.

Pour conclure, effectuez votre vente en journée pour éviter les fraudeurs. Vous pourrez ainsi déposer le chèque de votre acheteur directement dans votre agence bancaire et être certain que le chèque est vrai.

Faites Partager !