Combien vaut votre maison (ou votre appartement) à la Réunion ?

Combien vaut votre maison (ou votre appartement) à la Réunion ?

par | 16 Déc 2016 | guide du crédit | 0 commentaires

Que ce soit par curiosité personnelle ou pour les besoins d’une opération bancaire telle que le rachat de crédit et la renégociation de prêt immo effectuée depuis la Réunion, vous pouvez être amené à vous poser la question suivante : « combien vaut mon bien immobilier ? ». Cette question est courante et nombreux ne savent pas comment y répondre. Voici nos conseils.

Plusieurs facteurs à prendre en compte

Lorsque l’on cherche à évaluer sa maison ou son appartement, le plus difficile est de ne pas le sur-estimer. En effet, il est important d’intégrer dans votre analyse les points forts de votre bien immobilier. Mais pensez également à tenir compte de ses points faibles. Pour obtenir une bonne connaissance du marché immobilier, vous pouvez d’ores et déjà feuilleter les petites annonces des particuliers et des professionnels. En observant les biens qui partent vite et ceux qui restent trop longtemps sur le marché, vous vous ferez déjà une petite idée du prix.

Plus moderne, le site bienici.com recense plus d’un million de logements géolocalisés (anciens et neufs) à vendre. Leurs données sont croisées avec de nombreux site internet spécialisé dans la vente immobilière à la Réunion notamment Guy Hoquet (dont les agences sont à Saint-Pierre, Saint-Denis et le Tampon) et Cytia (présent à Saint-Pierre et Saint-Denis de la Réunion).

En filtrant les biens immobiliers par différents critères (nombre de pièces, m², neuf ou ancien…) vous pourrez facilement trouver des habitations qui s’apparente à la votre pour vous faire une idée plus juste du prix.

Ne tombez pas dans la sur-estimation !

Toutefois, réaliser ce genre d’exercice à distance ne permet d’obtenir qu’une valeur approchée. Les pondérations ne sont parfois pas évidentes lorsque le bien dispose de spécificités particulières (dépendance, grande hauteur sous plafond, vue sur la mer…).

Il est courant qu’un propriétaire surestime son bien. En effet, il existe en moyenne un écart de 15 à 20% entre le prix énoncé par le propriétaire et le prix négocié. La visite d’une tierce personne peut aider à se rendre compte de la valeur réelle d’un bien.

Les spécificités pourtant évidentes d’un logement peuvent être invisibles aux yeux d’un propriétaire. Par exemple, pour un appartement, pensez à juger de l’état général des parties communes et de la qualité de d’entretien de l’immeuble, chose à laquelle on ne pense pas seul. Ensuite, chaque bien dispose de caractéristiques intrinsèques qui vont justifier son prix (l’étage, la vue, la lumière, la rénovation…).

Des défauts immobiliers qui coûtent chers

Parmi les critères agissants positivement ou négativement, il y a l’état général, la disposition, la présence ou pas d’un ascenseur, le vis-à-vis ou la vue dégagée, l’ensoleillement… Le calme ou les nuisances sonores sont aussi des paramètres importants. Plus l’on monte dans les étages plus la valeur s’apprécie, sauf s’il  n’y a pas d’ascenseur. Dans ce cas, à partir du 3ème étage, l’absence d’équipement pèse sur le prix.

Retrouvez le poids des qualités et des défauts d’un logement sur le prix du m² :

TerrasseDe +15 à +20%
Belle vue (mer, montagne, parc, place, monument)De +5 à +20%
Double orientation recherchée (sud-ouest ou sud-est)De +3 à +5%
Du 2ème au 6ème étage avec ascenseur+ 2,5% par niveau
Orientation plein nord-5%
Nuisances sonores (traffic, quartier festif…)De -5 à +10%
1er étage-10%
Vis-à-vis à moins de 10 mètres-10%
Mauvaise distribution (trop de couloirs, chambre en enfilades)-10%
Rez-de-chausséeDe -15 à -20%
Logement à rénover à 100%-20%


Sources
: lesechos.fr

Images : fotolia.com

Faites Partager !