Loi Hamon : quelles conséquences sur l’assurance ?

19 août 2019 par Adrien Pallo
La loi relative à la consommation, dite « Loi Hamon » du 17 mars 2014 donne désormais toutes les chances aux consommateurs de payer moins cher leurs assurances.

1- Réduisez votre budget annuel

La loi Hamon a pour objectif de donner davantage de liberté aux consommateurs. En ce sens et depuis le 1er janvier 2015, un assuré peut donc changer d’assurance dès qu’il le souhaite au terme de sa première année d’engagement, sans frais ni pénalité.

D’après un sondage d’OpinionWay, 8% des français auraient déjà résiliés leur contrat d’assurance en profitant des dispositions de la loi Hamon sur le premier semestre de 2015. Parmi ces français, pas moins de 57% aurait trouvé une offre plus avantageuse, financièrement parlant et environ 34% ont obtenu des garanties qui correspondent mieux à leur besoin.

Décider de faire jouer la concurrence afin de changer pour un contrat moins onéreux et qui vous convient davantage n’est pas forcément chose facile. Le démarchage auprès des établissement de crédit peut s’avérer être une tâche longue et fastidieuse. Pour vous aider dans votre démarche, vous pouvez faire appel à un courtier en assurance. Ils sauront vous donner une idée très précise des différents tarifs et garanties qu’offrent leurs partenaires.

Cela pourrait vous intéresser : Changer d’assurance : quand et comment faire ?

2- Résiliez en toute simplicité

Avant la loi Hamon, demander la résiliation de son contrat d’assurance était particulièrement démotivant. Il fallait effectivement, faire part de sa volonté de résiliation deux mois avant la date d’anniversaire du contrat, par lettre recommandée avec accusé de réception. Cette règle était valable pour les contrats d’assurance souscrits par les particuliers dans le cadre de l’achat de biens ou de services non-professionnels, tels que les crédits à la consommation.

Depuis le 1er janvier 2015, la loi Hamon instaure non seulement la résiliation à tout moment sans frais ni pénalité, mais assouplie également la démarche de résiliation. Il appartient désormais à votre futur assureur de procéder, à votre place, à la résiliation de votre contrat auprès de votre ancienne compagnie d’assurance.

La seule chose que vous avez à faire est de choisir un nouveau contrat et d’en informer votre assureur (par email ou courrier). Aucune interruption d’assurance ne doit avoir lieu. La loi stipule en effet que la nouvelle assurance doit toujours prendre le relais sur l’ancienne afin d’assurer une protection continue.

📌 À savoir
si votre contrat a été souscrit avant le 1er janvier 2015, vous devrez attendre la date d’anniversaire de 2015 de votre contrat. A partir de ce moment, vous pourrez changer d’assurance à tout moment.
Si vous avez souscrit votre contrat après le 1er janvier 2015, il faudra attendre l’année prochaine pour pouvoir le résilier.
Share This