fraude sans-contact

Les cartes bancaires sans-contact, une aubaine pour les fraudeurs

Thomas Anselme
mis à jour le 18/05/2021

Attention à cette nouvelle escroquerie pour les cartes bancaires sans-contact

Une nouvelle escroquerie qui utilise le paiement sans contact des cartes bancaires a fait son apparition. Elle se déroule sans vol ni agression. Les fraudeurs se munissent simplement d’un TPE (Terminal de Paiement Électronique) tel que nous pouvons en rencontrer dans les magasins, ils indiquent une somme sur ce terminal, d’un montant maximum de 50 €uros, et peuvent ainsi subtiliser ce montant sans contact à leurs victimes. De plus, cette opération est réalisable plusieurs fois sur une même carte bancaire.

Dans quelles conditions se déroule cette fraude ?

Cette « arnaque » est fréquemment réalisée par plusieurs personnes qui agissent en bande, dont certaines ont pour but de détourner l’attention de la victime. Pendant ce temps, l’escroc équipé du TPE se rapproche de sa victime, et il lui suffit d’approcher le terminal du sac ou de la poche de leur proie afin de lire sa carte bancaire.

Ce type de fraude est malheureusement fréquent dans des lieux où il y a une forte concentration de personnes. Ainsi, on constate ce type de délits principalement dans les transports en commun, ou dans des endroits fréquentés tels que les marchés ou les centres commerciaux.
Les victimes ne se doutent généralement de rien, même sur leurs relevés bancaires. Du fait des petites sommes prélevées. C’est pour cette raison qu’il n’y a finalement que peu de signalements ou de plaintes.

Comment se protéger de cette fraude ?

Aujourd’hui la majorité des cartes bancaire est dotée d’une technologie sans contact, RFID ou NFC (qui signifie Near Field Communication, ou communication dans un champ proche en français). Cette technologie a malheureusement une faiblesse, qui permet à une personne mal intentionnée de soutirer de l’argent sans l’accord du titulaire de la carte.

Il existe cependant des solutions afin de se protéger de ce type de fraude. Ainsi, on trouve aujourd’hui des pochettes pour cartes bancaires sans contact, et même des portefeuilles, qui empêchent le signal de passer. Ce type d’équipement est capable de bloquer 99,99% le passage des ondes RFID, selon le site de la gendarmerie.

Ces étuis sont généralement constitués de plastique, de cuir ou d'aluminium. Attention cependant, dans le cas de l'aluminium : les propriétés de ce matériau peuvent démagnétiser les objets qui se trouvent en contact avec lui, comme les tickets de transport en commun ou de parking par exemple. Pour remédier à ce problème il existe aussi de simples feuilles d'aluminium anti-démagnétisation à insérer dans le portefeuille, afin de bloquer les fonctionnalités de sans-contact.

Plus original et moins courant, certaines marques ont conçu des vestes ou des pantalons dont les poches sont doublées par un tissu ne laissant pas passer les ondes de la technologie sans contact RFID. Ces vêtements permettent de protéger non seulement les cartes bancaires, mais aussi tous les objets qui peuvent avoir recours à une telle fonctionnalité, comme le NFC de nos smartphones.

Une autre « astuce » simple permet de renforcer la protection des cartes de paiement. Il suffit de ranger au même endroit au moins deux cartes bancaires qui utilisent la technologie sans-contact. Ainsi, un terminal de paiement sera incapable d'interpréter les données des deux cartes en même temps, qui vont s'entremêler. Le terminal de paiement va finir par afficher une erreur sans avoir pu se connecter et débiter aucune des deux cartes bancaires.

Pour réagir au plus vite, il faut penser à vérifier régulièrement ses relevés bancaires. Si un paiement semble anormal, il faut le déclarer à sa banque. En cas d'attaque, la loi impose à votre banque de vous dédommager dans les plus brefs délais, sauf si elle réussit à démontrer que vous avez été « négligent dans la conservation de vos données bancaires ».

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news