pourquoi une baisse de salaire en septembre à cause du prélèvement à la source

Pourquoi une baisse sur votre salaire de septembre ?

Thomas Anselme
mis à jour le 05/10/2021

Pourquoi une baisse sur votre salaire de septembre ?

En consultant leur fiche de salaire du mois de septembre, de nombreuses personnes ont pu constater une baisse de leur salaire net. Cela est une conséquence directe du prélèvement à la source.

Finandom, courtier en rachat de crédits, vous explique pourquoi.

Comme chaque mois, les bulletins de salaire ont été reçus par les personnes salariées. Mais en cette fin du mois de septembre, en scrutant le précieux document, certaines d’entre elles ont pu avoir la mauvaise surprise de constater que leur salaire net (après impôts) avait diminué. Cela ne résulte pas d’une erreur de calcul de leur employeur, mais c’est le fait de l’administration fiscale.

C’est un fait oublié par beaucoup de Français, chaque année au 1er septembre le ministère de l’Économie et des finances actualise le taux du prélèvement à la source. C’est une opération que la Direction générale des Finances Publiques réalise en se basant sur la déclaration des revenus qui a été remplie par les contribuables quelques mois auparavant. En clair, depuis le 1er septembre, le taux de prélèvement à la source appliqué par Bercy se fonde sur les revenus de l’année 2020, déclaré ce printemps 2021. On comprend donc, que malgré ce que le gouvernement aime à répéter, le prélèvement à la source ne s’adapte qu’en partie - et donc avec un an de décalage - à la situation des contribuables Français.

Pourquoi mon taux de prélèvement a-t-il augmenté ?

En observant attentivement la ligne de votre bulletin de salaire qui est intitulée « impôt sur le revenu prélevé à la source », vous verrez, peut-être, que votre taux de prélèvement à la source a grandi par rapport au taux qui vous était appliqué au mois précédent. Cette augmentation n’est en réalité pas une si mauvaise nouvelle ça, puisque cela signifie généralement que vos revenus ont augmenté au cours de l’année 2020. Moins positif cependant, cette hausse de votre prélèvement peut être également causée par une situation familiale bousculée, comme un divorce par exemple. L’administration a simplement recalculé votre taux en prenant en compte la nouvelle situation de votre foyer fiscal.

Vous l’avez compris, comme c’est le cas chaque année, si vous n’effectuez aucune action ou contestation, l’administration fiscale remet à jour votre taux de prélèvement à la source en septembre. Ce taux est donc basé sur vos revenus de l’année précédente (N-1). Et donc, chaque année, si vous avez obtenu des revenus plus importants, le ministère de l’Économie et des finances vous demandera de payer un complément d’impôt sur le revenu à l’automne, pour rattraper ce que vous n’avez pas versé durant les mois précédents. Un décalage permanent qui vous oblige à sortir de l’argent de septembre jusqu’à décembre pour les plus gros contribuables, car Bercy prélève chaque mois une partie de la somme manquante.

Anticiper l’échéance de septembre

Pour éviter de se retrouver en difficulté financière chaque fin d’année, vous avez la possibilité d’actualiser au plus vite votre taux de prélèvement à la source quand vous rencontrez dans votre vie un événement susceptible de faire augmenter vos prélèvements, comme par exemple une augmentation de salaire, un divorce, etc. Cependant, financièrement parlant, il est plus judicieux de décider en toute connaissance de cause de ne pas modifier son taux et d’attendre que l’administration fiscale le fasse pour vous en septembre. Certes, vous aurez un rattrapage à payer en septembre, mais en attendant l’argent économisé aura pu être placé. À l’inverse, si vous êtes dans une situation où vos revenus sont moins importants, ou que vous avez accueilli la naissance d’un enfant qui a donc augmenté votre quotient familial, sachez qu’il est possible de signaler ces changements à l’administration fiscale. Pour cela, vous devez simplement vous rendre sur le site impots.gouv.fr, rubrique “Gérer mon prélèvement à la source”, Signaler un changement” ou “Actualiser à la suite d’une hausse ou d’une baisse de revenus”. Le ministère de l’Économie et des finances actualise le taux dans les deux mois qui souvent votre intervention en ligne. S’il y a des mois où vous avez été trop prélevé, il faudra malheureusement être patient. Le remboursement n’est effectué que l’été de l’année suivante, après la déclaration de revenus.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news