Le rachat de soulte

Quel que soit le régime matrimonial, les époux sont solidaires et engagés dans le remboursement des dettes dites « ménagères » et des prêts souscrits en commun.
Lors du divorce, le flou s’installe inévitablement concernant leur liquidation. Également appelé regroupement de crédit, le rachat de crédit apparaît comme une excellente solution pour faire face aux nombreux bouleversements nés de cette séparation.

Cela peut vous intéresser : Je simule mon rachat de crédits

Quelles sont les spécificités du rachat de crédit divorce ?

Le regroupement de crédit est une opération courante qui consiste à fusionner l’ensemble des prêts contractés en un seul. Ainsi, l’emprunteur n’a plus qu’à s’acquitter d’une seule mensualité à un taux unique.

Il permet notamment de simplifier la gestion du budget et d’éviter des difficultés financières. Cette solution est envisageable en cas de divorce. Vous trouverez sur le site service-public.fr les différents cas de divorce. Nous proposons des offres variées en fonction de votre situation.

rachat de credit divorce soulte

Rachat de crédit pour emprunteurs divorcés

Si le divorce avec votre ancien conjoint est déjà prononcé, il n’existe aucune raison pour que vous ne puissiez pas faire une demande de rachat de crédit. Vous regroupez vos crédits de consommation et votre crédit immobilier pour dégager un peu de marge sur votre budget.

La réalisation de l’opération se déroule comme un regroupement de crédit classique.

Cela peut également vous intéresser : Les étapes d’un rachat de crédits

Pour les besoins de l’étude de faisabilité et de votre dossier, nous réclamons par contre certaines pièces justificatives telles que le jugement de divorce, la preuve de versement de pension alimentaire, les justifications de revenus, etc.

Cela peut également vous intéresser : Les pièces justificatives pour un rachat de crédits

Rachat de crédit pour emprunteurs en cours de divorce

Comme pour les emprunteurs divorcés, le regroupement de crédit est également réalisable pour les emprunteurs en instance de divorce. Ce statut implique toutefois une vérification encore plus stricte.

Dans le cas où vous possédez des biens immobiliers qui ont été financés par des prêts en commun, il est par contre nécessaire d’attendre le jugement de divorce. En plus, il est essentiel de passer devant le notaire pour l’établissement d’un projet d’acte, et le cas échéant, procéder au rachat de soulte.

Rachat de crédit divorce pour emprunteurs mariés sous le régime de séparation de biens

Le choix du régime matrimonial du couple lors du mariage influe aussi sur le traitement du dossier de regroupement de crédit si les conjoints sont en instance de divorce. Si vous avez opté pour le régime de séparation de biens, vous et votre conjoint pouvez constituer deux dossiers séparés de rachat de crédit.

Dans le cas où seul l’un d’entre vous fait une demande pour regrouper des crédits, nous vous réclamons au préalable le contrat de mariage.

Par ailleurs, si vous disposez d’un compte joint et avez un prêt en commun, vous devez fournir les pièces justificatives correspondantes.

Qu’entend-on par rachat de soulte en cas de séparation ?

La soulte est une compensation financière versée par une personne à un autre quand il acquiert un bien immobilier dont la valeur est supérieure à ce qu’il aurait dû obtenir.

Dans le cas d’un divorce, le rachat de soulte intervient quand le couple est propriétaire d’un bien immobilier en indivision et que l’un des époux souhaite en conserver la propriété. Son montant doit obligatoirement être défini par un notaire. Le conjoint qui veut garder le bien immobilier en commun peut recourir au regroupement de crédit pour financer l’opération tout en consolidant ses dettes pour ne pas avoir à payer plusieurs mensualités et s’exposer à des difficultés de remboursement.

Pour maximiser les chances d’acceptation de votre dossier de rachat de crédit, nous vous conseillons de vous adresser à un spécialiste dans le domaine. En plus d’optimiser votre profil emprunteur, nous vous accompagnons dans la constitution de votre dossier. Après étude de faisabilité, nous procédons à des simulations afin de vous suggérer l’offre de financement en adéquation avec votre capacité de remboursement.