5 chiffres intéressants sur la fiscalité et les impôts des Français

5 chiffres intéressants sur la fiscalité des Français

Thomas Anselme
mis à jour le 13/09/2021

5 chiffres intéressants sur la fiscalité des Français

Est-ce que vous payez davantage de TVA ou d’impôt sur le revenu ? Faites-vous partie des ménages qui paient l’impôt sur le revenu ? Finandom, spécialiste du regroupement de crédits, vous donne 5 infos importantes sur la fiscalité des Français.

Près de 44% des foyers doivent payer l’impôt sur le revenu

Pour être précis, 43.9%, c’est la part de la population Française qui a payé l’impôt sur le revenu en 2020, selon le rapport d’activité de la DGFiP (Direction générale des finances publiques). Cette part est restée stable depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, puisqu’excepté l’année 2018, qui était une année blanche de revenus, ce taux était déjà aux alentours de 43% il y a 5 ans.

On ne constate une évolution que sur le nombre de foyers qui sont imposés. Ils étaient de 17.3 millions en 2020, contre 16.6 millions en 2018. Il y a donc une bonne majorité des foyers qui ne paient pas d’impôt sur le revenu, puisqu’ils sont 46% (18.2 millions) à en être dispensés. De plus, 9.7% des foyers (3,8 millions) bénéficient d’un montant d’impôt annuel négatif sur leur avis annuel. Autrement dit, ces contribuables reçoivent de l’argent du fisc, grâce aux crédits d’impôt.

63% des Français préfèrent la déclaration papier

Seuls 37% des foyers ont choisi l’option « zéro papier » pour tous leurs impôts. En 2020, 14.7 millions des usagers ont préféré opter pour une dématérialisation totale, aussi bien pour la déclaration des revenus que pour les autres impôts (la taxe foncière et la taxe d’habitation). Une statistique qui augmente toute de même peu à peu puisqu’en 2018 ils étaient 11.3 millions et en 2019 ils étaient 13.7 millions.

On note en revanche que la mise en place de la déclaration automatique aide fortement le fisc dans son objectif de venir à bout des déclarations de revenus au format papier. Depuis 2019, déclarer en ligne est obligatoire pour tous, sauf pour ceux qui ne disposent pas d’un accès à internet, ou sont en incapacité d’aller au bout de cette démarche sur le web. En 2021, malgré une tolérance augmentée pour la déclaration papier, uniquement 3.8 millions des foyers ont privilégié l’envoi d’une déclaration en format papier à leur Trésor Public, alors qu’ils étaient près de 5 millions n’année précédente.

Impôt sur la Fortune Immobilière

Le gouvernement d’Emmanuel Macron a fait le choix de transformer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Pour être redevable de cet impôt, il faut être à la tête d’un patrimoine immobilier d’une valeur supérieure à 1.3 million d’€uros. Cette réforme a fait chuter de manière mécanique le nombre de ménages qui y sont assujettis, passant de 358 198 déclarations à l’Impôt Sur la Fortune en 2017 à 132 725 déclarations pour Impôt sur la Fortune Immobilière en 2018. Depuis, le nombre de foyers redevables de l’IFI a augmenté légèrement, passant de 139 149 déclarations en 2019 à 143 348 en 2020. Cela représente 2 milliards d’euros de recettes.

60% de remises gracieuses en moins depuis 2017

Si vous êtes dans l’incapacité de payer votre impôt sur le revenu, ou votre taxe foncière, ou encore votre taxe d’habitation, et que vous avez la capacité de le justifier (à cause du chômage, d’un drame familial, d’une invalidité, etc.) la DGFiP a la possibilité de vous accorder une remise gracieuse. Dans ce cas, le fisc vous accorde cette faveur afin de vous éviter de vous retrouver dans une situation financière difficile.

Ce type de demande a fortement diminué ces dernières années. On pouvait compter plus d’1 million de demandes en 2017. Ce chiffre a connu une chute de 60%, et est tombé à 410 511 en 2020. Deux explications à cela. Premièrement, la suppression progressive de la taxe d’habitation, promise par Emmanuel Macron lors de sa campagne de 2017, a permis de diviser par 3 le nombre de remises gracieuses demandées pour cet impôt (297 838 en 2018 et 105 757 en 2020). Deuxièmement, le prélèvement à la source, mis en place aussi sous le gouvernement de M. Macron, permet un étalement de la charge que représente l’impôt sur le revenu au fil de l’année, et évite ainsi les difficultés financières que peuvent rencontrer les foyers lorsque le mois d’octobre arrive.

La TVA représente 2 fois l’impôt sur le revenu

L’impôt sur le revenu est toujours au centre de multiples débats. Cependant, l’impôt ce n’est pas l’impôt qui pèse le plus lourd dans les finances des foyers. L’impôt le plus important étant la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). Cet impôt pèse sur toutes vos dépenses. Avec son taux normal de 20%, il draine 212.5 milliards d’euros de recettes publiques, contre 97.8 milliards d’euros pour l’impôt sur le revenu. Ce qui représente plus du double ! La TVA est donc l’impôt le plus important pour les recettes de l’État, se situant aussi devant l’impôt sur les sociétés (65 milliards d’euros), la taxe foncière (44 milliards d’euros), la taxe d’habitation (24 milliards d’euros) ou encore la redevance TV (3.8 milliards).

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news