Crédit immobilier : des délais d’octroi plus longs été 2021

Crédit immobilier : des délais d’octroi plus longs

Thomas Anselme
mis à jour le 19/08/2021

Crédit immobilier : des délais d’octroi plus longs

Pour vous permettre de mieux comprendre pourquoi il est important de bien anticiper lorsqu'on souhaite faire un crédit immobilier, Finandom va vous donner des pistes pour réussir.

Cette période estivale 2021 semble profiter aux futurs propriétaires, si ceux-ci présentent un bon profil, et s’ils peuvent s’armer de patience face aux délais d’octroi qui sont de plus en plus longs.

Comme chaque année, la période des congés d’été allonge sensiblement les délais des opérations bancaires telles que les crédits immobiliers. Certaines banques signalent même qu’elles ne souhaitent plus traiter ce genre de dossier avant la fin du mois d'août.

D’autant plus que les taux des crédits immobiliers, qui avaient déjà atteint un record au mois de mai, ont continuer de baisser légèrement cet été. Les emprunteurs du mois d’août peuvent toujours compter sur des taux historiquement bas. Comme en juillet, les banques proposent en moyenne des taux record autour de 1% sur 15 ans, 1,15% sur 20 ans et 1,35% sur 25 ans. Pour les meilleurs profils d’emprunteurs, les négociations permettent de descendre sous les 1% sur toutes les durées, y compris 25 ans.

S’armer de patience

Ces taux très bas sont une excellente nouvelle pour les personnes qui souhaitent emprunter, cependant, il faudra savoir être patient.

Le début du mois de juillet signe le départ en congés d’une bonne partie du personnel des établissements bancaires. Il en résulte que les capacités de traitement des dossiers diminuent sensiblement pendant l’été, jusqu’à moins 50% dans certaines banques, particulièrement entre le 1er et le 15 août.

Pour les personnes qui seraient sur le point de signer un compromis de vente, il faut prendre en compte l’allongement des délais de traitement des dossiers de crédit pendant la période estivale. Ces délais peuvent être rallongés de 2 à 3 semaine généralement. Il y a aussi un étirement des délais pour l’émission des offres de prêt.

Fort heureusement, grâce au numérique et à la signature électronique des offres de prêt, les emprunteurs peuvent dorénavant supprimer les délais postaux. Ils peuvent, après avoir respecté le délai légal de 10 jours, signer leur offre à distance, même s’ils sont sur leur lieu de vacances.

Un délai de 75 jours

Donnez-vous un délai de 75 jours pour l’obtention de votre crédit immobilier cet été. Dans ces conditions, il est préférable d’inscrire dans le compromis de vente que vous signez en période estivale un délai de 75 jours dans les conditions suspensives d’obtention du prêt. Alors que celui-ci est généralement de 60 jours. Cette recommandation est désormais faite par la plupart des notaires pour ces périodes de congés d’été.

Les conditions suspensives sont des clauses qui peuvent faire annuler une transaction sans pénalité si une des conditions n’est pas réalisée, comme dans ce cas l’obtention d’un crédit immobilier dans le délai indiqué.

Si vous êtes dans le cas d’une signature récente d’un compromis qui indique un délai de 60 jours, pas de panique. Vous pourrez obtenir une prolongation pour prolonger ce délai des conditions suspensives, si un accord de prêt a déjà été obtenu, et si l’émission de l’offre de prêt est en cours.

Préparez votre dossier de prêt en amont pour ne pas perdre de temps

Pour envoyer rapidement votre dossier à la banque dès que la signature du compromis est effective, faites valider et certifier votre capacité d’emprunt auprès de votre conseiller bancaire dès la naissance de votre projet immobilier et préparez le montage de votre dossier en amont, dès les premières visites de biens immobiliers.

Des conditions d'octroi plus sévères

En plus d’être patients, vous devrez présenter un dossier solide pour profiter des meilleurs taux.

Les banques restent en effet très attentives au niveau de leurs conditions d'octroi des crédits immobiliers, alors que d’ici la fin de cet été va se profiler la traduction des recommandations du Haut Conseil de stabilité financière en normes juridiquement contraignantes. Il s’agit notamment de ne pas dépasser un taux d’endettement de 35% du revenu net avec une marge de manœuvre portant sur 20% de la production de crédits.

Ainsi, l’accès à l’emprunt n’est pas simple pour tous les types de clients. Avec la crise sanitaire, les banques observent à la loupe les situations professionnels des personnes qui souhaitent emprunter, avec en ligne de mire l’impact qu’ont eu la pandémie et les confinements successifs sur leur activité professionnelle. En août, les profils les moins à risque (ceux qui peuvent présenter au moins 20% d’apport, et qui ont une situation professionnelle qui a été peu ou pas impacté par le Covid-19) peuvent bénéficier d’un taux approchant les 0,75% sur 20 ans. Pour les emprunteurs qui ont été davantage pénalisé professionnellement par la crise sanitaire, il est toujours possible d’emprunter, mais cela est moins aisé.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news