Des débits frauduleux, même après avoir fait opposition sur une carte bancaire

Des débits frauduleux, même après avoir fait opposition sur une carte bancaire

Thomas Anselme
mis à jour le 08/11/2021

Des débits frauduleux, même après avoir fait opposition sur une carte bancaire

Après avoir fait opposition auprès de votre établissement bancaire, à la suite de la perte ou du vol de votre carte bancaire, il est fréquent que les paiements sans contact puissent être toujours fonctionnels. Il vous est recommandé, dans ce genre de situation, de scruter scrupuleusement vos comptes, avec une vigilance accrue sur les montants qui ont une valeur inférieure à 50 €.

Finandom, courtier spécialiste en regroupement de crédits, vous explique les bons reflexes à avoir lorsque vous êtes face à ce cas.

Après le vol ou la perte de sa carte bancaire, nous avons généralement le réflexe de faire immédiatement opposition auprès de sa banque. Cette opération a pour but de mettre fin aux éventuelles opérations frauduleuses qui pourraient subvenir. Cependant, il est important de savoir, comme l’avouait Bruno Le Maire l’actuel ministre de l’Économie, que « les règles de paramétrages des cartes bancaires permettent de continuer à utiliser, dans certains cas, une carte volée avec le mode de paiement sans contact ».

Pour quelle raison ? Dans le but de fluidifier les transactions d’un faible montant, certaines banques ont fait le choix de ne plus procéder systématiquement à la vérification du statut de la carte de paiement.

Il est donc capital de surveiller ses relevés de comptes, en examinant de près les éventuels débits inconnus, même après avoir fait opposition auprès de sa banque. Cela est d’autant plus vrai pour les montant inférieurs à 50€, qui correspond à la somme maximale autorisée lors des paiements sans avoir besoin de composer le code secret.

L’explosion de l’utilisation du paiement sans contact

Depuis le début de la crise sanitaire causée par la Covid-19, le paiement sans contact est devenu un geste du quotidien, presque au même titre que les gestes barrières. Ce mode de paiement a d’ailleurs été amélioré pendant cette période, car c’est à l’occasion de la sortie du premier confinement, en mai 2020, que le plafond de transaction autorisé a été augmenté, le faisant passer de 30 à 50 €.

Pourtant, malgré la multiplication des paiements sans contact et de l’augmentation du plafond, le taux de fraude sur les transactions n’a lui pas augmenté de façon importante. Au contraire, il a même connu une très légère baisse, le faisant passer à 0,013% alors qu’il était à 0,019% en 2019. Le montant total de fraude s’élève à près de 10,5 millions d’euros, selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, dans son rapport 2020.

Des préjudices minimes

En cas d’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire pour des paiements sans contact, les dommages sont assez faibles, puisque la transaction sans contact est plafonnée à 50 €uros. De plus une vérification se fait de façon systématique lorsqu’un montant de paiement cumulé est atteint. Ce montant est fixé par la banque, il est généralement compris entre 70 €uros et 150 €uros). De plus, le client à la possibilité de contester les transactions non autorisées pendant un délai de 13 mois afin d’obtenir un remboursement.

Partant de ce constat, Bruno Le Maire estime qu’il n’est pas nécessaire d’effectuer une modification de la réglementation actuelle « compte tenu de la faible ampleur de la fraude, des montants limités pouvant faire l’objet de fraude et du fait que l’usager sera, en toute hypothèse, dédommagé ».

Une plus grande vigilance sur le paiement mobile, et à l’étranger

Lors de voyages dans des destinations en dehors de la zone SEPA (Single Euro Payments Area, espace unique de paiement en €uros), il est fortement recommandé aux titulaires de cartes bancaires de désactiver la fonctionnalité de paiement sans contact, car les plafonds de paiement habituels ne sont pas toujours les mêmes à l’étranger.

Pour finir, il est important de savoir que le paiement par mobile n’est pas plafonné. La seule limite du montant de paiement est le plafond de la carte de paiement liée au smartphone. En conséquence, le préjudice subi en cas de fraude peut s’avérer plus élevé qu’avec le paiement sans contact. Il est donc conseillé de désactiver le plus souvent possible les fonctions qui permettent le paiement sans contact du smartphone, telles que le NFC, afin de se prémunir au maximum de ce type de fraudes.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news