Le 20ème anniversaire de l’euro. Les prix ont-ils vraiment changé

Le 20ème anniversaire de l’euro. Les prix ont-ils vraiment changé ?

Thomas Anselme
mis à jour le 07/01/2022

Le 20ème anniversaire de l’euro. Les prix ont-ils vraiment changé ?

C’était le 1er janvier 2002, les pièces et les billets en francs ont officiellement laissé place à ceux en euros dans nos portefeuilles, ainsi que dans douze autres pays européens. Est-ce que nous serions encore capables de convertir le prix de nos achats du quotidien en francs comme nous le faisions tous au début de ce changement ? Et si aujourd’hui on appliquait l’inflation aux francs, quelle aurait été l’évolution des prix ?

Finandom, courtier spécialisé en rachat de crédits, vous informe à ce sujet.

Il semblerait qu’une partie de la population Française ait encore gardé cette notion de conversion en francs. En effet, plus d’un Français sur deux admet aujourd’hui encore convertir occasionnellement de l’euro vers le franc. Petite précision qui a son importance : occasionnellement seulement, et non pas systématiquement. Car seuls 5% des Français font cette conversion de façon systématique.

Pourtant, cela fait maintenant plus de 20 ans que l'euro fait partie de nos vies, à une valeur fixe depuis le 1er janvier 1999. Entre le 1er janvier 1999 et le 31 décembre 2001, les francs étaient toujours en circulation pour les Français, mais les échanges financiers se faisaient déjà en euro. Dans les commerces, la règle était au double affichage francs/euros, pour habituer les consommateurs à cette conversion.

Pour rappel, la valeur de conversion monétaire est la suivante : 1 euro = 6,55957 francs. Pour plus de simplicité de calcule on se base souvent sur la règle : 100 francs valent 15 euros environ. Mais convertir en utilisant cette formule est-il toujours pertinent ? En sachant que si l'on garde certains prix en francs dans nos mémoires, il s'agit de coûts qui s’appliquaient il y a 20 ans. Or, même si le franc était resté la monnaie aujourd’hui, cela n'aurait pas empêché l'inflation.

L’euro a-t-il diminué votre pouvoir d'achat ?

Cela peut paraitre étonnant, mais l’augmentation des prix a été moins forte en France depuis l’arrivée de l’euro. En effet, en moyenne entre janvier 1956 et le lancement de l’euro le 1er janvier 1999, l’inflation a été de 5,7% en France. Alors que depuis le lancement de l’euro (en 1999) jusqu’à novembre 2021, l’inflation moyenne a été de 1,3% en France d'après l'indice national des prix à la consommation.

Conversion brute ou en tenant compte de l’inflation

Si l’on souhaite se baser sur des choses concrètes, voici quelques exemples de prix, revenus ou montants emblématiques de notre quotidien, en 2022, et leur valeur théorique en francs... en appliquant d'une part une conversion brute, mathématique, et d'autre part en prenant en compte l'inflation y compris pour les francs en utilisant le convertisseur franc-euro de l'Insee (conversion 2002 vs 2020).

Souvent citée lors de ce genre de comparatif, la baguette de pain. Elle coûte en moyenne aujourd’hui 90 centimes d’euro. Si l’on effectue une conversion purement mathématique (1 euro = 6,55957 francs), cela représente 5,90 francs. Si maintenant on souhaite prendre compte de l'érosion monétaire due à l'inflation, le pouvoir d'achat de 0,90 euros en 2020 est donc le même que celui de 4,67 Francs en 2002, explique l'Insee. Un franc en moins qu'avec une conversion basique !

Autre exemple, le ticket de cinéma. Si vous souhaitez passer un bon moment devant un écran géant, il vous faudra débourser aujourd’hui environ 13,5 euros pour une place, en plein tarif. En francs, cela ferait près de 90 FF (88,55 exactement), et 70 FF en corrigeant cette conversion de l'érosion monétaire. Ce prix a certes évolué à la hausse, mais cela est vraisemblablement dû à l'évolution tarifaire des grandes enseignes de cinéma plutôt qu'à l'évolution moyenne du ticket, qui est plus modérée.

Le salaire minimum de croissance (SMIC) net mensuel est aujourd’hui de 1 269 euros (1 603 euros bruts en prenant en compte la récente revalorisation du 1er janvier 2022. En France cela ferait 8324 francs en conversion brute, mais seulement 6 581 FF net (8 313 FF brut) selon l'Insee en appliquant l'inflation. Là, la comparaison est plutôt risquée mais dans les faits en 2001 le SMIC mensuel brut était de 7 388 francs.

Le salaire médian (qui correspond au salaire pour lequel 5% des personnes gagnent plus, et 50% des personnes gagnent moins) des salariés du privé est aujourd’hui de 1 940 euros. En convertissant simplement en francs, cela donnerait 12 726 FF, mais en réalité seulement 9 874 FF, en « francs de 2002 », donc en corrigeant l'érosion monétaire causée par l'inflation.

Pour l’immobilier, là c’est une autre histoire. Selon la FNAIM (Fédération Nationale des Agents Immobiliers) si l’on prend par exemple l’achat d’une maison qui se situe en périphérie de Strasbourg, cela couterait aujourd’hui 348 000 euros. En francs cela donnerait le montant impressionnant de 2,28 millions d’euros ! Et 1,8 millions de francs si l’on corrige le calcule avec l’inflation. Pour l’immobilier donc, les prix ont réellement flambé ! Mais plusieurs paramètres entrent dans cette forte hausse des prix, comme les taux d’emprunt qui ont baissé, et qui ont donc dopé les capacités financières des acheteurs.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news