livret a taux

Livret A : son taux va rester à 0,5% le 1er août

Thomas Anselme
mis à jour le 18/06/2021

Livret A : son taux va rester à 0,5% le 1er août

Les prix des biens de consommation repartent à la hausse en France, mais une augmentation du taux du Livret A, qui est pourtant basé notamment sur l’inflation, n’est pas d’actualité. Une telle annonce pourrait contredire les objectifs du gouvernement, de favoriser la reprise en partie grâce à la consommation.

Le montant dépose par les Français sur leurs Livrets A et sur leur Livret de Développement Durable et Solidaire (LLDS) au cours des 4 premiers mois de l’année 2021 est colossal ! Il s’élève en effet à 18,42 milliards d’€uros, selon les chiffres récents de la Caisse des dépôts. Le Livret A à lui seul a attiré 14,93 milliards d’€uros sur le premier trimestre de cette année. C’est un chiffre record, encore plus élevé qu’à la même période en 2020, ou « seulement » 13,47 milliards d’€uros avaient été déposés sur ce type de compte. Ces chiffres impressionnent. Alors même que le rendement du Livret A et du LLDS n’’est que de 0,5% depuis le 1er février 2020. Si ce taux n’a pas freiné les épargnants, c’est principalement parce que pendant cette période de crise sanitaire ils ont accumulé une surépargne de 142 milliards d’€uros entre janvier 2020 et mars 2021 selon la Banque de France. Les épargnants ont privilégié les produits sans risques, tels que les comptes courants, les Livrets A, les LLDS, et les PEL. Cela plait davantage au ministère de l’Économie, qui souhaite que cette épargne soit utilisée prioritairement dans la consommation et l’investissement productif.

Le retour de l’inflation

Comme actuellement le taux du Livret A est à son minimum légal, il ne pourra que stagner ou augmenter le 1er août prochain, date de sa prochaine revalorisation. Le gouverneur de la Banque de France, Monsieur François Villeroy de Galhau, doit émettre sa recommandation vers le 15 juillet à ce sujet. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire sera ensuite libre de suivre ou non cet avis. Les données de l’inflation du mois de juin seront cruciales, puisque le taux du Livret A est calculé à partir de la moyenne semestrielle des taux à court terme en €uros, ainsi que de la hausse des prix à la consommation. L’inflation annuelle hors tabac qui a été dévoilée au mois de mai s’élève à 1,3%, après avoir été de 1,1% en avril et 1% en mars. La tentation serait forte de croire à une hausse du Livret A dans quelques semaines.

Un rendement théorique de… 0,10%

Cependant, la question d’une hausse du taux ne se pose pas au 1er août selon les experts. En effet, si on se penche sur la formule de calcul du Livret A, tout peut indiquer que le taux devrait rester à 0,5%. La moyenne semestrielle des taux €STR (taux interbancaires) stagne autour de -0,56% quand celle de l’inflation annuelle mesurée sur les 6 derniers mois atteint difficilement 0,8%. Il en ressort donc, à date, un taux de 0,12% ((0,8% - 0,56%)/2), arrondi au dixième de point le plus proche, soit de 0,10%. Le plancher de 0,5% étant une sécurité pour l’épargnant. A titre de comparaison les livrets bancaires fiscalisés délivrent une rémunération moyenne de 0,10% selon la Banque de France.

Outre la formule de calcul, qui aboutirait donc à un taux inférieur à celui en vigueur depuis le 1er février 2020, la volonté du gouvernement ne plaide pas non plus pour une augmentation du taux. Cela serait en contradiction avec la volonté de Bercy de pousser les Français à la consommation. Il faudra donc attendre les préconisations du gouverneur de la Banque de France. François Villeroy de Galhau peut en effet recommander une dérogation à la formule de calcul du Livret A, en invoquant des circonstances exceptionnelles dues à cette période particulière. Une latitude dont n’avaient pas profité les épargnants en février 2020. A cette époque, les prévisions d’inflation pour l’année 2020 ne laissaient pas anticiper de facteurs significatifs de hausse, et les taux d’intérêt monétaires eux-mêmes semblaient rester durablement bas. Il y a donc fort à parier que le taux du Livret A à restera à 0,5%, alors même que l’inflation continue d’augmenter.

Un rendement réel de -1% en 2021

Car plus que le rendement du Livret A, la hausse des prix affecte surtout la rémunération réelle de cette épargne : en mai 2021, une inflation hors tabac de 1,3% équivaut ainsi à une rémunération nette d’inflation de -0,8% (0,5% - 1,3%). A l’inverse, sur l’année 2020, l’inflation étant nulle, le rendement réel du Livret s’affichait à 0,5%. Et la tendance ne devrait pas connaitre d’amélioration sur la fin de l’année. Selon les dernières projections de la Banque de France qui ont été publiées ce 14 juin, “l’inflation totale s’élèverait à 1,5 % en moyenne annuelle en 2021”. Avec à la clé, donc, un rendement réel de -1% (0,5% - 1,5%) sur l’année entière.

Une nouvelle fois, même avec une inflation à de tels niveaux, la formule de calcul du taux du Livret A équivaudrait en janvier 2022 à un rendement de 0,5% (soit (1,5%+0,5%)/2), toujours avec l’hypothèse de taux interbancaires maintenus à -0,5%. En revanche, une hausse des prix supérieure pourrait pousser l’exécutif à agir sur cette rémunération. Si l’inflation venait à dépasser 2% pendant six mois consécutifs, le gouvernement pourrait se retrouver sous pression, surtout à quelques mois de l’élection présidentielle. Un tel scénario pourrait alors le pousser à relever le taux à 0,75% au 1er février 2022. Mais pas avant cette date.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news