crédit immobilier réduire la mensualité

Crédit immobilier : comment réduire vos mensualités ?

Thomas Anselme
mis à jour le 15/06/2021

Crédit immobilier : comment réduire vos mensualités ?

Vous remboursez actuellement un crédit immobilier, et vos mensualités de remboursement vous imposent de restreindre votre train de vie ? Quatre solutions se présentent à vous, afin de retrouver un peu de budget.

Les taux immobiliers sont au plus bas, et il semblerait qu’il ne faut pas espérer une nouvelle baisse. Du moins, pas une baisse importante. En effet, on constate actuellement qu’il est possible d’emprunter sur 20 ans pour un taux historiquement bas, proche de 1%.

Quelles sont les solutions face à ces taux si vous pensez que votre taux d’emprunt immobilier est trop élevé, et que la charge que cela représente chaque mois est trop lourde ? Nous allons vous exposer quatre solutions, afin de réduire vos mensualités.

Première option : moduler les échéances

Si votre souhait est de diminuer vos mensualités de crédit immobilier, le premier réflexe est de relire votre contrat de prêt. Vous pourrez y trouver si ce contrat inclut ou non une clause qui peut vous permettre de moduler les échéances. C’est généralement le cas de la plupart des contrats de prêts immobiliers.

Ces clauses ont bien évidement des limites, à la hausse comme à la baisse. Toutes les banques encadrent cette modulation à la baisse, en la limitant à un allongement maximal de 2 ou 3 années de la durée du remboursement. Dans les faits donc, si votre prêt est de 20 ans, votre crédit pourra être allongé jusqu’à 23 ans au maximum. Les conditions de mise en application de cette modulation sont très variables d’un établissement bancaire à un autre. En effet, certaines banques permettent cette opération dès la première année du crédit, alors que d’autres ne l’autorisent qu’une ou deux années après la signature du contrat de prêt.

Cette modularité des mensualités de crédit s’est généralisée ces dernières années. Attention cependant, elle n’est en général pas possible sur les prêts qui comprennent plusieurs lignes, notamment si le crédit immobilier est accompagné d’un Prêt à Taux Zéro (PTZ). La modulation pose un problème à la banque lorsqu’il y a un lissage de plusieurs crédits.

Effet négatif important à connaître et à anticiper : cette baisse des échéances, durable ou non, engendre mécaniquement une hausse des intérêts du crédit, et donc aussi du coût global du crédit.

Deuxième option : faire racheter son crédit immobilier

Si votre contrat ne vous permet pas d’effectuer une modulation de vos échéances de remboursement, vous pouvez opter pour un rachat de votre crédit immobilier dans une banque concurrente, en allongeant la durée du remboursement. Ce qui aura pour effet de diminuer vos mensualités. Cependant, faire racheter son crédit pour faire baisser les échéances en allongeant la durée du crédit n’est pas toujours financièrement une bonne affaire. En effet, en plus des intérêts supplémentaires qui seront dus à la durée plus longue du crédit, le rachat du crédit induit généralement des frais, générés par les indemnités de remboursement anticipé (IRA), ainsi que par les frais de dossier et les frais de garantie.

Le rachat de crédit immobilier par un autre établissement bancaire peut aussi vous permettre de faire diminuer le coût de la prime d’assurance emprunteur.

Une donnée importante à savoir, et que toutes le banques n’acceptent pas forcément ce type de demandes. Si l’opération financière est moins intéressante pour l’emprunteur, il y a un risque de refus.

Face aux stratégies bancaires à géométrie variable, l’aide d’un courtier en crédit peut s’avérer nécessaire.

Troisième option : le regroupement de crédits

Le rachat du prêt immobilier par une autre banque, exposé quelques lignes ci-dessus, n’est pas une opération aisée et cela concerne surtout les ménages qui cherchent à modérer leurs mensualités et qui ont des revenus suffisants pour présenter un dossier solide. Cela est d’autant plus vrai depuis la nouvelle réglementation du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), qui est plus stricte et impose un taux d’endettement maximum de 33%.

Si votre objectif est réellement d’obtenir une bouffée d’oxygène chaque mois, le coût global du crédit est sans doute une préoccupation moindre pour vous. Dans ce cas, le regroupement de crédits peut être une solution parfaite pour vous. Les taux sont généralement légèrement plus élevés par rapport à un crédit immobilier classique, mais cette opération vous permettra de rallonger sur une plus longue durée votre crédit, et ainsi d’alléger de façon importante vos échéances de remboursement.

L’avantage de ce type d’opération bancaire est qu’il est possible de regrouper plusieurs crédits, de plusieurs types. Vous pourrez ainsi fusionner en une seule ligne de crédit, des crédits immobiliers, des crédits à la consommation, des crédits auto, des crédits renouvelables, etc.

Le regroupement de crédits permet aussi d’intégrer une enveloppe de trésorerie supplémentaire. Cette somme est disponible tout de suite, et elle est intégrée dans le coût du crédit.

Cela peut être utile pour anticiper des futurs projets, ou simplement pour faire face à des difficultés financières.

Il est possible de demander un regroupement de crédits que vous soyez salariés, retraités, profession libérale, commerçants ou artisans, etc. De plus, l’âge n’est pas un critère invalidant. Il est possible de faire un regroupement de crédits conso à tout âge.

Le regroupement de crédits permet de retrouver une situation financière saine et une meilleure maitrise de son budget. N’hésitez pas à solliciter Finandom pour une étude gratuite et sans engagement.

Quatrième option : négocier avec votre banque

Pendant cette période de crise sanitaire et économique, les banques acceptent de se montrer plus souples face aux difficultés que peuvent rencontrer certains emprunteurs, pour éviter tout impayé. Ainsi, elles acceptent davantage des reports d’échéances lorsque leurs clients rencontrent des coups durs ponctuels. En cas de difficulté financière, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec son conseiller bancaire.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news