prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers

Thomas Anselme
mis à jour le 11/06/2021

Le prêt entre particuliers

Vous avez un besoin de trésorerie, et vous souhaiter demander l’aide d’un proche ? Cette solution est possible, et peut être plus rassurante qu’un prêt bancaire. Le crédit entre particuliers est de plus en plus fréquent. Cependant, certaines précautions sont à prendre.

Comment procéder ?

Au-delà de 760€, un crédit entre particuliers est à déclarer de façon officielle. Il est important d’officialiser ce prêt, afin d’éviter d’éventuelles fraudes et poursuites.

Un écrit est obligatoire, pour éviter toute mésentente, même si vous faites confiance à la personne qui vous accorde ce crédit. Dans cet écrit, comme pour tout autre crédit à la consommation, les conditions d’emprunt doivent obligatoirement être indiquées. Ainsi, ce document doit faire mention du montant, de la durée, du rythme des remboursements, et d’un éventuel taux d’intérêt.

Pour mettre en place le crédit entre particuliers, il est possible d’inscrire ces informations sur un contrat de prêt que vous pouvez télécharger sur le site des impôts. Le prêteur et l’emprunteur doivent être en possession de ce document original signé.

Il est aussi possible pour l’emprunteur de rédiger une reconnaissance de dette, certifiant qu’il a bénéficié d’un crédit entre particuliers. Ce document qui doit être manuscrit, daté et signé, et l’original sera conservé par le prêteur.

Il est possible de rédiger ces documents sous seing privé, ou par l’intermédiaire d’un notaire.

Après avoir rédigé votre document, qu’il s’agisse d’un contrat de prêt téléchargé sur le site des impôts ou d’une reconnaissance de dettes manuscrite, un original doit être déposé au service des impôts.

Le respect des taux

Si un taux d’intérêt a été défini, vous devez veiller à ne pas dépasser les taux d’usure. Ces taux sont fixés par la Banque De France, et ils sont calqués sur les taux de crédits qui sont pratiqués par les organismes bancaires. Il s’agit des taux maximums pratiqués pour les prêts d’argent. Ils sont réévalués chaque trimestre et sont disponibles sur le site de l’Etat.

Les intérêts à déclarer

Les intérêts perçus sont considérés comme des revenus imposables pour le prêteur. Il est donc impératif de ne pas omettre cette étape, que vous soyez prêteurs ou emprunteurs. Le FISC a la possibilité de taxer la somme reçue comme étant un revenu d’origine indéterminée, si vous oubliez de les déclarer.

Bien choisir les personnes

C’est certainement la condition principale lorsque l’on décide de faire une opération de crédit entre particuliers. Il est impératif d’avoir confiance envers la personne avec qui on va avoir un engagement financier. Qu’il s’agisse d’un ami, d’un membre de sa famille, de même d’inconnus. De nombreuses arnaques et fraudes existent et sont de plus en plus fréquentes. Il est donc important de bien se renseigner, et de faire le crédit entre particuliers en respectant scrupuleusement les règles, afin de se prémunir de mauvaises surprises.

Quelle alternative au crédit entre particuliers ?

Il existe une autre solution, si vous avez un besoin de trésorerie. Le rachat de crédits. Si vous avez déjà des crédits en cours, il peut être judicieux de les regrouper en un seul, afin de diminuer le coût mensuel de vos crédits. Cette opération avantageuse permet aussi d’intégrer une enveloppe de trésorerie supplémentaire. Cette somme est disponible tout de suite, et elle est intégrée dans le coût du crédit, et ne nécessite pas de justificatif pour l’utilisation de ces fonds. Finandom est en mesure de vous accompagner si vous souhaitez faire un rachat de crédits.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news