pass sanitaire, qr code, informations

Pass sanitaire : six informations sur le QR Code

Thomas Anselme
mis à jour le 26/07/2021

Pass sanitaire : six informations sur le QR Code

Apparu dans notre quotidien il y a une dizaine d’années, et aujourd’hui largement poussé et utilisé notamment en raison de la pandémie du Covid-19 et du pass sanitaire, le QR Code est devenu inévitable. D’où vient-il ? Comment fonctionne sa technologie ? Est-il sécurisé ?

Depuis quelques jours en France, pour aller au cinéma ou faire une séance de sport dans sa salle favorite, il est impératif de présenter à l’entrée un QR Code, qui atteste d’un schéma vaccinal complet, d’un test négatif de moins de 48 heures, ou d’un certificat attestant d’une guérison du Covid datant de moins de 6 mois.

Dans quelques jours, début août, ce pass sanitaire sera étendu aussi aux cafés et restaurants, ainsi que dans les moyens de transport tels que les trains et les avions. Cela généralisera l’utilisation du QR Code, cette petite mosaïque de carrés noirs et blancs qui a été inventée il y a un quart de siècles dans un tout autre but.

Il a été inventé au Japon

Le QR Code (code à réponse rapide, « Quick Response Code » en anglais), a été inventé par le Japonais Masahiro Hata, en 1994. A cette époque, Cet ingénieur travaillait pour un équipementier automobile. Les employés de cette entreprise se plaignaient d’avoir parfois plus de dix codes-barres différents à scanner sur une même pièce détachée. Cela à pousser Masahiro Hata à se pencher sur le développement d’un code qui aurait la capacité de contenir et de transmettre un volume d’informations beaucoup plus important que les codes-barres classiques, et un seul et unique scan.

Un design est inspiré d'un jeu de société

Le design de ces Codes, ressemblant à une mosaïque, a été inspiré par le jeu de go. Très populaire au Japon, c’est un jeu de stratégie qui oppose deux adversaires, qui doivent placer à tour de rôle des pierres noires et blanches sur les intersections du plateau de jeu. Le but est de contrôler le plan de jeu en y construisant des « territoires ». Les pierres encerclées deviennent des « prisonniers », le gagnant étant le joueur ayant totalisé le plus de territoires et de prisonniers.

L’ingénieur Nippon était à cette époque un adepte de ce jeu, et c’est en y jouant qu’il a pris conscience que ce visuel était un moyen pratique de transmettre des informations.

200 fois plus d'informations qu'un code-barres classique

Le code-barres traditionnel a été créé en 1952. C’est un code unidimensionnel. La succession de barres verticales qui le compose ne peut transmettre qu’entre 10 et 13 chiffres ou lettres, ce qui limite fortement son champ d’applications. Le QR Code est bidimensionnel. Cela multiplie la quantité d'informations qu'il peut contenir. Au total, un QR Code peut stocker jusqu'à 7 089 caractères numériques ou 4 296 caractères alphanumériques (chiffres, lettres, caractères spéciaux, etc.) Cette importante capacité de stockage permet au QR Code de contenir de très longues adresses web, des cartes de visite, des messages, ou encore votre état vaccinal.

Une technologie en licence libre

Pendant cinq années, Masahiro Hara et ses équipes ont travaillé au développement du QR Code, mais son entreprise manquait de ressources. Elle a donc décidé en 1999 de rendre public le QR Code sous une licence libre. Depuis, tout le monde peut utiliser, étudier, modifier et distribuer le brevet. Grâce à cette licence, le QR Code a connu un véritable envol, qui s'est confirmé avec l'avènement des smartphones au début des années 2010. En Asie, il devient très populaire dès 2010, notamment car le réseau social chinois WeChat l'intègre dans son système.

Cependant, pendant plusieurs années son utilisation était imparfaite et peu pratique. En effet, les utilisateurs de smartphones devaient installer des applications dédiées pour pouvoir simplement scanner un QR Code. Ce n’est qu’en 2017, lorsqu’Apple a intégré dans son iPhone un lecteur de QR Code directement dans l’application photo, que l’utilisation du QR Code est passée à la vitesse supérieure.

Un code plus résistant

Cela nous est déjà arrivé à tous, un bout de code-barres traditionnel arraché ou plié qui nous empêche d’avoir un article scanné à la caisse d’un supermarché. Avec le QR Code, cette mésaventure pourrait ne plus se présenter. En effet, contrairement au code-barres traditionnel, le QR-Code a la possibilité de fonctionner même s’il est endommagé ou illisible en partie. Les trois gros carrés noirs situés dans les coins du code indiquent l’orientation au lecteur, et délimitent la mosaïque dans l'espace.

La sécurité du QR Code TousAntiCovid

Même s’il est tout à fait possible et simple de réaliser soi-même des QR Codes avec les informations souhaitées, il est pourtant bien plus compliqué de falsifier un QR Code gouvernemental. En effet, ceux-ci sont authentifiés par une signature cryptée. De plus, ce type de code n’est lisible qu’avec une application gouvernementale, ce qui rend la falsification théoriquement impossible.

Le QR Code utilisé par TousAntiCovid renseigne la date de vaccination du patient, le lieu où ont été faites les injections, le type et le numéro de lot de vaccin qu'il a reçu, le nom du médecin qui l'a vacciné etc. Cependant, lorsqu'un QR code TousAntiCovid est scanné par un restaurateur ou un employé de salle de cinéma, seuls le prénom, le nom, la date de naissance et le statut virologique de la personne s'affiche.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news