Arnaque téléphonique : Attention à ces faux banquiers

Arnaque téléphonique : Attention à ces faux banquiers

Thomas Anselme
mis à jour le 01/02/2022

Arnaque téléphonique : Attention à ces faux banquiers

Une arnaque de plus en plus répandue actuellement consiste à vous faire confirmer des opérations de paiement insciemment. L’escroquerie est bien rodée, puisque vous pensez être en ligne avec votre banque.

Finandom, courtier en rachat de crédits, vous informe à ce sujet.

L’escroquerie fait parler d’elle depuis quelques mois. Les victimes sont de plus en plus nombreuses. Le procédé est simple et se déroule tout le temps de la même manière : une personne vous appelle et se présente comme votre conseiller bancaire. Le numéro affiché sur votre téléphone correspond bien à celui de votre établissement bancaire. Votre interlocuteur vous indique qu’il suspecte une fraude sur votre compte bancaire. Afin d’empêcher les mouvements frauduleux, ce faux conseiller bancaire demande alors de valider des opérations via des codes reçus par SMS.

Les victimes pensent généralement qu’il s’agit de codes qui vont permettre des annulations de paiement, alors qu’il s’agit en réalité ici de confirmations de paiement.

Cette escroquerie est visible depuis l’été 2021, et elle a semble-t-il rapporté gros aux escrocs. Car cette fois-ci le scénario semble plausible. En effet, les escrocs disposent de plus en plus d’informations sur leurs proies. Ils récupèrent les données des personnes qu’ils ciblent sur les réseaux sociaux et obtiennent leurs données personnelles (adresse, numéro de carte bancaire…) sur le darknet (l’Internet clandestin). De plus, le discours est bien ficelé, et il donne vraiment l’impression aux victimes d’être en conversation avec des vrais conseillers bancaires, car les arnaqueurs usurpent également les informations des banques : nom de l’agence, du conseiller, et même le numéro de téléphone qu’ils parviennent à afficher comme numéro appelant en utilisant des logiciels de spoofing.

Les banques refusent de rembourser

Malheureusement, une fois que l’opération frauduleuse est validée, les chances de se faire rembourser sont quasiment nulles. Les banques utilisent toutes le même argument pour leur défense : la négligence de leurs clients.

Même si la majorité des consommateurs réalisent qu’ils se sont fait escroquer juste après l’appel des arnaqueurs, et malgré le signalement instantané à leur banque, l’opposition sur la carte bancaire, l’explication du mode opératoire, les établissements bancaires affichent tous une ligne de conduite similaire et refusent le remboursement.

Le manque d’enquêtes

Pourrait-on être en droit d’espérer la fin de ce genre d’arnaque ? Il semblerait que le travail d’enquête pour retrouver les malfaiteurs n’est pour l’instant qu’un mirage. Seules quelques arrestations ont eu lieu jusqu’à présent. Au mois de novembre 2021 par exemple, neuf arrestations ont eu lieu à Paris, car Dominique Strauss-Kahn, s’était fait dérober 36 000 Euros, et l’établissement bancaire American Express avait déposé une plainte. Cela a permis le démantèlement d’un véritable réseau, qui a dérobé plus de 1,5 million d’euros. Cependant, les plaintes déposées débouchent rarement sur ce genre de résultat. Ainsi, le faible nombre d’arrestations ne fait pas faiblir cette escroquerie, qui continue de se développer et de faire de plus en plus de victimes, laissées sans recours. », indique Jean-Jacques Latour, qui regrette que les autres plaintes ne débouchent pas toujours sur une enquête. Car ces arrestations, qui relèvent de l’exception, sont loin d’avoir tari l’arnaque, qui continue de faire des victimes, laissées sans recours. Un manque de moyens qui coûte cher aux consommateurs.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news