Comment éviter la hausse des frais bancaires du 1er janvier 2022

Comment éviter la hausse des frais bancaires du 1er janvier 2022

Thomas Anselme
mis à jour le 30/12/2021

Comment éviter la hausse des frais bancaires du 1er janvier 2022

Les tarifs des services bancaires vont être à la hausse en 2022. Que ce soit pour les frais de tenue de compte, le coût de la carte bancaire, le tarif des retraits, les packages.

Finandom, votre courtier en rachat de crédits, vous donne 5 conseils pour échapper à ces hausses de tarifs.

Comme tous les ans, une soixantaine d’établissements bancaires vont profiter du changement d’année pour modifier leurs tarifs. Le prix de certains produits et services du quotidien va augmenter. Toujours les mêmes : tenue de compte, carte bancaire, opérations en agence, retraits d'espèces...

Subir ces augmentations tous les ans n'est pas une fatalité. Il existe des solutions pour y échapper, et ainsi contenir sa facture bancaire. Voici nos recommandations.

Limitez les passages au distributeur automatique

En 2022, le prix des retraits déplacés, c'est-à-dire ceux qui sont effectués hors du réseau de distributeurs (DAB) de votre banque, va encore augmenter de 0.35%. Surtout, les quotas mensuels de retraits gratuits diminuent. Il sera de 4 en moyenne l’année prochaine, contre 4,33 actuellement. En clair, retirer de l’espèce coûte de plus en plus cher. Ces frais sont en partie justifiés par le fait que lorsque vous utilisez le distributeur d’une banque concurrente, votre banque doit payer 89 centimes d’euro à l’établissement bancaire détenteur de l’automate, pour contribuer à son entretien. Il est pourtant possible d'y échapper.

La première chose à faire est de privilégier au maximum les DAB de votre banque. Aucune banque ne facture aujourd’hui les retraits qui sont effectués sur ses propres distributeurs de billets. Si votre DAB favori n'appartient pas à votre établissement bancaire, essayez de limiter le nombre de retraits, en respectant le quota de retraits gratuits qui vous est offert.

Il y a une autre solution pour échapper aux frais des retraits de liquide : ouvrir un compte dans une banque en ligne. Généralement les cartes bancaires sont gratuites ou à faible coût, et elles permettent de retirer de l’espèce sans frais, dans les distributeurs de la zone euro, et même parfois au-delà.

Limitez les paiements par chèque

Le chèque présente un avantage indéniable, il est gratuit. Cependant, son usage génère des frais annexes, dont le montant ne cesse d’augmenter. En 2022, le coût d’un envoi d’un chéquier a augmenté de 4,87% et les frais d’opposition en cas de vol ou de perte d’un chèque a augmenté de 1,55%.

Pour éviter ces frais, c’est très simple, il faut limiter les règlements par chèque. Vous pouvez utiliser d’autres moyens de paiement, qui ont en plus l’avantage d’être plus sécurisés. Vous pouvez ainsi privilégier le virement ou les services de paiement mobiles tels que Paypal ou Paylib pour envoyer de l’argent à un proche.

Soyez autonomes

Virement, mise en opposition de votre carte bancaire, demande de nouveau chéquier, modification du plafond de paiement, etc. Ces opérations bancaires engendrent un coût qui est de plus en plus élevé lorsque celles-ci sont réalisées via votre conseiller ou le service client de votre banque. L'exemple du virement est particulièrement frappant. Réalisés en votre nom par un conseiller, ils coûtent désormais plus de 4,30 euros pièce. Un prix qui a augmenté de près de 21% en 10 ans et va encore prendre 3,60% l'an prochain. Effectué depuis le site internet ou l'application de votre banque, il est systématiquement gratuit.

Notre conseil, si vous désirez faire des économies, est d’effectuer ces opérations vous-même. Si vous possédez un smartphone, il vous faut pour cela télécharger l’application de votre banque, qui vous permet d’effectuer toutes ces opérations du quotidien. Et c'est au moins aussi sûr que lorsque vous vous déplacez en agence ou lorsque vous faites ces opérations sur un ordinateur. Les smartphones étant équipés de dispositifs d'authentification très robustes (empreintes digitales, reconnaissance du visages, etc.).

Regardez du côté des offres à faible coût

La concurrence se développe sur ce créneau. Des nouveaux services de paiement sont apparus, comme Nickel ou Ma French Bank. Pour répondre à cela, les établissements bancaires se sont adaptés, et ils proposent généralement des offres d’entrée de gamme pour 2 euros par mois. Parmi elles on trouve Kapsul à la Société Générale, Eko et Globe-Trotter au Crédit Agricole ou Essentiel chez LCL. Ces formules se composent généralement d’un compte et d’une carte bancaire à autorisation systématique et d’une application mobile. Ces offres ne comportent pas de découvert.

Ces formules sont limitées, mais elles peuvent toutefois suffire pour une personne dont les besoins se limitent à payer et être payé, et qui souhaite gérer son compte à distance. Surtout, ces offres sont nettement moins chères que les packages d'entrée de gamme proposés par les banques.

Négociez avec votre banque, et faites jouer la concurrence

Lorsqu’il s’agit des frais bancaires, il y a une différence entre les prix affichés sur les brochures tarifaires, et les prix réellement pratiqués. Il est en effet possible d’obtenir une réduction. Que ce soit pour le tarif de la carte, les frais des assurances vie, les frais de dossier pour les crédits immobiliers, les indemnités de remboursement anticipé, etc. Tout ou presque peut être négocié. Cependant, ce genre de remise est généralement réservé aux bons clients, c’est-à-dire aux ménages qui disposent d’une épargne suffisante et qui dispose de multiples équipements proposés par l’établissement bancaire (assurances, crédits, télésurveillance, etc.)

Et si la négociation se solde par un échec, il vous reste la possibilité d'ouvrir un compte bancaire dans un établissement à la politique tarifaire plus légère. Les enseignes les plus compétitives restent les banques en ligne.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news