Méfiez-vous des faux billets

Méfiez-vous des faux billets

Thomas Anselme
mis à jour le 07/02/2022

Méfiez-vous des faux billets

La police vient de lancer une alerte concernant la forte hausse de l’utilisation de faux billets. En 2021, 2000 ont été saisis en France. Ils sont achetés pour la plupart d’entre eux sur internet, et ils imitent parfois si bien les vrais billets de banque qu’il peut être aisé de se faire arnaquer.

Finandom, votre spécialiste en regroupement de crédits, fait le point avec vous sur ce phénomène.

Avec une recherche sur les sites Alibaba ou Aliexpress, les sites de vente en ligne chinois équivalants à l’américain Amazon, on peut trouver facilement des billets qui sont destinés à jouer au poker, ou alors vendus tels des souvenirs pour les touristes. Cependant, ces billets sont très proches visuellement de vrais billets. En étant très attentif, on peut généralement remarquer que ce sont des faux car en les inspectant de près, on peut y trouver l’annotation « poker » ou « spécimen » (qui indique qu’un billet n’a pas de valeur) par exemple.

Être en possession de tels billets n’est en soit pas illégal, étant donné qu’ils ne sont pas à 100% identiques aux vrais. Mais, début janvier 2022 la Police Nationale a lancé l’alerte sur une arnaque qui se répand de plus en plus. Au cours de l’année écoulée, 2000 faux billets ont été saisis ou remis à la Banque de France. Mais de nombreux autres circulent très certainement encore, sans avoir été repérés.

Des techniques dignes d'illusionnistes

Ces faux billets peuvent s’acheter pour un prix dérisoire, notamment sur des sites de e-commerce chinois. La technique des escrocs est d’écouler ces billets factices lorsqu’il est question de transaction en liquide de sommes très importantes, comme par exemple pour l’achat d’un véhicule, de bijoux, ou même d’un bien immobilier. Pour que le vendeur ne se doute de rien, les arnaqueurs sont prêts à tout et sortent même parfois le grand jeu. Ils sont capables de recevoir leurs futures victimes dans des hôtels de luxe, ou des lieux huppés, pour que la tromperie fonctionne. Ils viennent à plusieurs et montrent d’abord de vrais billets, avant de les remplacer simplement, tel un illusionniste, par des faux. Leur technique relève presque de la prestidigitation. Les escrocs prennent ensuite la poudre d’escampette avant que le vendeur n’ait le temps de se rendre compte qu’il s’agisse d’une supercherie. Certaines victimes n’osent pas déposer plainte parce que la transaction en liquide n’avait pas été déclarée.

Ce fléau touche aussi les commerçants plus ordinaires

Cette escroquerie ne touche pas uniquement le monde du luxe, et ne concerne pas que des sommes très importantes. Des arnaqueurs peuvent aussi payer des montants plus ordinaires chez des petits commerçants avec ces faux billets. Ainsi, un buraliste dans les Vosges racontait il y a quelques jours sur France Info qu’il avait remarqué que la « texture » d’un billet était bizarre. Il s’agissait en fait d’un accessoire prévu pour le tournage d’un film.

Comment reconnaître un vrai billet ?

Alors, comment être certain que le billet qu’on a entre les mains est authentique ? La Banque de France donne sur son site internet les critères auxquels il faut prêter attention afin de ne pas se faire escroquer. Tout d’abord le touché du billet. Il faut vérifier qu’il craque sous les doigts. Ensuite, il faut observer le dos du billet, on doit pouvoir sentir une impression en relief. Il y a ensuite toute une liste d’éléments que l’on doit retrouver : la pastille holographique, les motifs dans l’angle qui doivent se compléter pour faire apparaître le montant, etc.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Finandom - Formulaire de simulation
Voir les avis

news